Boulevard de la République, B.P.1142 (+253) 21 35 77 75 (+253) 21 25 01 44 ccomptes@intnet.dj Dimanche à Jeudi : 8h -17h

ACTUALITES

Rapport de mission sur l’Assemblée Générale 2018 de l’AISCCUF à Niamey 2018

L'Association des Institutions  Supérieures de Contrôle ayant en Commun l'Usage du Français (AISCCUF), a tenu sa 8ème Assemblée Générale du 21 au 22 Novembre 2018 à l’Hôtel Gaweye, à Niamey au Niger.  La cérémonie d’ouverture a eu lieu, au Palais du Congrès  et a été organisée sous le haut patronage du Premier Ministre du Niger.

Plus de 47 participants venus de 20 pays dont l’Algérie, Belgique, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Djibouti, France, Gabon, Guinée Conakry, Haîti, Luxembourg, Mali, Maroc, Monaco, Niger, RDC, Sénégal, Togo, UEMOA, ont pris part aux travaux de cette 8ème Assemblée Générale.

  

La Cour des Comptes de Djibouti a été représentée par :

Madame ISMAHAN MAHAMOUD IBRAHIM, Première Présidente ;

Monsieur OMAR ADEN FADAN, Secrétaire Général.

  

L’Assemblée Générale 2018 de l’AISCCUF avait pour thème cette année le contrôle des marchés publics et des partenariats public- privés.

Monsieur Frédéric Angermann, conseiller maître de la Cour des Comptes de France, a joué le rôle de facilitateur de la table ronde et avait fait une présentation sur les tenants et aboutissants notamment du contrôle des partenariats publics-privés.

L’intervenant a mis l’accent sur le cadre général, la démarche d’audit, l’analyse des risques et les résultats de cet audit particulier.

Le partenariat public-privé est un modèle de gouvernance financière de plus en plus en usage par nos Etats respectifs. A cet égard, les institutions de contrôle des finances publiques se doivent de développer une expertise pour conduire ce type d’audit. 

 

Une séance très animée  des questions/réponses  sur les enjeux du contrôle de la  commande publique et du partenariat public-privé a suivi à la présentation du facilitateur.

L’Assemblée Générale a procédé à l’adoption du rapport moral sur le  bilan des activités 2015-2018 de l’AISCCUF et le rapport financier.

 

Il a été cité dans ce rapport les activités saillantes de la période 2015-2018 qui sont les suivantes :

• Les activités de l’Association dans l’élaboration du Cadre de Mesure de la Performance ;

• Les séminaires professionnels de Rabat et de Dakar, qui ont été organisé par l’AISCCUF respectivement en 2016 et en 2017 ;

• Le Top Congrès jeunes d’Abidjan en 2018 qui a constitué une initiative innovante de l’AISCCUF à destination des jeunes  et durant lequel les thèmes de la communication, de la déontologie, de l’audition parlementaire et de l’innovation ont été étudiés ;

• La modernisation du nouveau site internet de l’Association.

Concernant les propositions d’activités, les thèmes retenus pour les prochains séminaires de l’Association  se présentent comme suit :

  •  Suivi des recommandations en 2019 ;

  • Top congrès bis sur la communication et l’engament citoyen en 2020 ;

  •  Le contrôle de la dette publique visant la mise en œuvre de la norme professionnelle internationale ISSAI 5440, couplé par le contrôle de la mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable de l’agenda 2030 des Nations Unies  en 2021 ;  

Ce programme de 2019-2021 a été adopté par l’AG sous réserve de lieux des prochains séminaires qui ne sont pas encore connus.

 
Quant aux questions statutaires, administratives et financières, les débats ont débuté sur :

  •  la révision des statuts qui a consacré à la souscription par  l’AISCCUF et ses membres les principes affirmés par l’INTOSAI dans la déclaration de Lima en 1997 et la déclaration de Mexico sur l’indépendance des Institutions Supérieures de Contrôle (ISC) et les directives du code de transparence dans la gestion des finances publiques adoptées par la CEMAC et par l’UEMOA et, ce pour les pays concernés;

  •  L’analyse des demandes de retrait de la Bulgarie et de SAO TOME et Principe ;

 

Et enfin, l’Assemblée générale a renouvelé le bureau de l’Association qui est composé pour ce mandat :

- Président : M KANVALY DIOMANDE, Président de la Cour des Comptes de la Côte d’Ivoire ;

- 1er  vice-président : M MAMADOU FAYE, premier Président de la Cour des Comptes du Sénégal ;

- 2ème vice-président : M JEAN KOFFI EDOH,  Premier Président de la Cour des Comptes du Togo ;

- 3ème vice-Présidente :  Mme ISMAHAN MAHAMOUD IBRAHIM, Première Présidente de la Cour des Comptes de Djibouti 

 Le Secrétaire Général : Mr DIDIER MIGAUD, Premier Président de la  Cour des Comptes de France et le Trésorier : Mr PHILIPPE ROLAND, Premier Président de la Cour des Comptes de la Belgique,  faut-il préciser par ailleurs que le secrétariat général et la trésorerie sont  des postes permanents dans l’Association.

 Abidjan, la capitale ivoirienne, a été retenu comme le lieu de la prochaine assemblée générale de l’Association.

 L’Assemblée Générale a adopté par acclamation tous les points évoqués ici, sauf le retrait qu’elle a pris note.

 Une conférence de presse qui a capté l’attention de médias locaux a été tenue par le nouveau bureau. 

 
Une visite au Chef de l’Etat nigérien, a été effectuée par les chefs des délégations qui ont participés aux travaux de la 8ème Assemblée Générale de Niamey en guise de clôture.